Rechercher

5 astuces pour éviter le vol de son vélo

Dernière mise à jour : 26 sept.


1. Deux bons antivols pour deux fois plus de sûreté

Veuillez à toujours attacher votre vélo lorsque vous le stationnez. Dans les grandes villes, la nuit, préférez deux bons antivols : un pour le cadre roue avant de votre vélo, un second pour le cadre roue arrière. Cette sécurité découragera les voleurs puisqu’elle leur demandera deux fois plus de temps. Cadenassez toujours votre vélo.

Les antivols faciles d’accès tels que les antivols en câble ou en spirale, sont à éviter. Il vous est recommandé d’utiliser au moins un antivol en « U », celui-ci présentant une meilleure garantie contre l’effraction. Son prix allant de 10 à 100 euros, choisissez l’antivol facile à transporter, léger mais résistant au coup de pince, même si cela vous demande d’augmenter votre budget. Suivez la règle des 10 % : le cadenas doit coûter 10 % voire 15 % de la somme du vélo qu’il sécurise.

Pour leur esthétique, privilégiez des couleurs flashs, qui se remarquent comme que le rouge ou le jaune fluo.

2. Choisissez un lieu de passage pour attacher votre vélo

En ville, attachez votre vélo à un point fixe et sûr tels qu’un poteau, un réverbère, une clôture. Intéressez-vous également aux différents parcs de vélos de votre ville. Privilégiez les lieux de passages fréquentés, des endroits où il sera difficile de détourner les regards ; Évitez donc les ruelles et les coins de rues mais également les lieux en surcharge de vélos, pour empêcher que le vôtre ne se confonde dans la masse et que le voleur se fasse discret.

Choisissez également un endroit où vous aurez la possibilité de jeter un œil de temps à autre sur votre vélo.

3. Le temps c’est de l’argent

Privilégiez les petits arrêts, votre vélo n’aime pas attendre trop longtemps !

Toutefois, si vous envisagez de faire une longue halte, ne stationnez pas votre vélo plus de deux heures au même endroit. Déplacez-le pour éviter que le voleur ne tâte le terrain.

4. Faîtes marquer votre vélo

Pour dissuader le voleur, pourquoi ne pas marquer votre vélo avec le bicycode ?

Le bicycode est un système de marquage de vélos par gravure pour lutter contre le vol de vélos. En partenariat, depuis Juin 2015, avec le Ministère de l’Intérieur et la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), le bicycode propose des numéros uniques et référencés au niveau national pour une dizaine d’euros. En cas de vol, cette plaque d’immatriculation pour vélo vous aidera ainsi à le retrouver.

Il est même soulevé que le marquage bicycode réduit le risque de vol d’environ 30 % et que 40 % de ces vélos marqués ont finalement été restitués à leur propriétaire.

Il vous est également possible de souscrire une assurance vélo (généralement en sus de votre contrat habitation). Vous trouverez toutes les infos nécessaires sur bicycode.org.

5. Pensez au vélo en libre-service !

Eh oui ! Dans quelle ville êtes-vous ? Si votre vélo a de la valeur et que vous craignez l’endroit où vous allez, intéressez-vous aux vélos en libre-service tel que le parisien, Vélib ! Les voleurs sont beaucoup moins attirés par les vélos « publics »…

Enfin, si malheureusement le temps d’avoir lu cet article votre vélo a été dérobé, vous n’avez plus qu’à le déclarer sur le site voldevelo.com, qui regroupe toutes les annonces de cycles perdus et retrouvés.


5 vues0 commentaire